09 décembre 2009

dispariton de Swami Satyananda

Disparition de Swami Satyananda

Hari Om, Namo Narayana,
Nous souhaitons vous informer que notre guru Sree Swami Satyananda a quitté son corps dans la nuit du 5 au 6 décembre 2009. Il était assis en Padmasana pour vivre son Maha Samadhi. Nous avons commencé à réciter le Maha Mrityunjaya et nous allons continuer lundi, mardi et mercredi à 19 h 30, pour la paix de son âme et pour que son inspiration et sa Grâce puisse continuer à guider tous ceux qui croient en Lui. En dehors de la tristesse que peut ressentir le mental, il y a un sentiment de paix et de présence infinie, sans limite de lieu ou de temps, que chacun peut vivre en son for intérieur. Vous pouvez vous joindre à cette récitation de mantras, selon votre sentiment…Om Tat Sat.*
Immédiatement ou presque, la planète a su que Swami Satyananda s’en était allé dans la nuit du 5 au 6 décembre. La fête venait de finir à Rikhia. Celui qui avait dit en 1986 : « Le yoga émergera comme une culture puissante et changera le cours des évènements du monde », avait attendu pour partir.
Né en 1923, il est ordonné Swami en 1943. Il fonde la Bihar School à Munger (Bihar) en 1963, qu’il quitte en 1983, laissant l’école aux bons soins de Swami Niranjan : « Il a tout de naissance, disait-il. Je l’ai initié quand il avait 7 ans. Depuis, il vit indépendant. A 11 ans, il a commencé à voyager dans le monde entier. Il est donc sûr de lui. Un homme qui a confiance en lui est très compétent ». Et Swami Niranjan fera de l’école la première université de yoga au monde.
A partir de 1983, Swami Satyananda voyage et se retire deux mois à Trayambakeshvar près de Bombay. A cet endroit,  lui est révélé le lieu où il doit s’installer : Rikhia. Il y construit l’ashram pour sa sadhana sur un très ancien lieu de crémation : « J’y vis sans me retourner sur le passé. Je sais que ce que j’ai fait est l’œuvre d’une force supérieure et j’ai entière confiance en Swami Niranjan qui a pris la relève ».   
Chaque année en décembre il organisera à Rikhia la fête de Sita Kalyanam que rejoignent des dizaines de milliers de personnes, venues de partout, les bras chargés de cadeaux qui sont redistribués : « Recevoir est naturel, disait-il. Donner est plus difficile. La loi spirituelle consiste à donner. Le don exclut toute attente de recevoir. Ce que je reçois, je le donne encore et encore. Donner, donner, donner, c’est le plus haut des mantras ».  Swami Satyananda avait créé des dispensaires, des écoles, logé des sans abris, doté des filles à marier, aidé des veuves…
Lui qui avait tant fait pour répandre le yoga « de porte en porte et de rivage en rivage », sur l’injonction de Swami Sivananda, ne pensait pas que cette discipline risquait de changer en changeant de pays. Du moins pas fondamentalement : « C’est comme le pain. Chez nous c’est le yoga-chapati, chez vous c’est le yoga-baguette ». 
Il se considérait comme une personne ordinaire qui avait reçu la grâce de Dieu. Pour lui, il appartenait à chacun de réaliser Dieu en soi : « Le yoga union avec le Soi peut être enseigné. Pas la religion ».
Un grand guru, au sens premier du mot de celui qui pèse lourd, celui qui dissipe les ténèbres, nous a quittés, mission accomplie. Swami Niranjan, littéralement le sans tâches, et Swami Satsangi, bientôt en France, prennent la relève. Isabelle Clerc

•    Swami Brahmatattwa du Centre de Yoga Satyananda de l'Aube
•    Se reporter à Santé Yoga N°17 pour rencontre avec Swami Satyananda.

Posté par isaclerc à 10:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur dispariton de Swami Satyananda

Nouveau commentaire